Catégories
Non classé

Voyage

Nous sommes tous en ce moment dans un grand flou qui n’a rien d’artistique. Les frontières qui s’ouvrent et se referment, les incertitudes en tout genre, cette immense crise économique qui s »avance mais que personne ne veut voir, à laquelle personne ne veut croire et qui fera des dégâts bien plus considérables que la crise sanitaire, y compris en nombre de morts…..

Pour ma part je continue sur mon élan parce que j’ai beaucoup d’inertie, parce que je pense que c’est ça que je dois faire et parce que j’ai rien de mieux à faire pour l’instant. Je partirais quand tout sera prêt, nous partirons quand tout sera prêt, un, deux, trois, ou quatre bateaux, seul, à cinq, à dix, à vingt, avec ceux qui se sont déclaré partants et qui partirons, sans ceux qui se sont déclarés partant et qui ne partirons pas, avec ceux qui n’ont rien déclaré du tout et qui sauteront à bord au dernier moment…..bref c’est le début du grand chaos et à partir de là ça va être: Chacun va faire au mieux pour lui même et pour ceux dont il a la charge.

Faut juste éviter de se laisser guider par des mauvais sentiments, par la peur, par l’égoïsme, par la colère, ne pas s »affoler, gérer les problèmes les uns après les autres au moment où ils se présentent et le mieux possible.